Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Si vous poursuivez votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur notre site. Veuillez consulter politique de confidentialité en savoir plus.

Chroniques Chroniques

La beauté de la nature du Satoyama et l’expérience de la période « Jōmon », trouvable nulle part ailleurs, n’attendent que vous.
– Découvrir l’« histoire vivante » à Tōkamachi dans la préfecture de Niigata –

 

À la Japan Cultural Expo, le projet « Living History » (programme d’expérience de l’histoire vivante) se déroulera dans différents endroits où vous pourrez découvrir la vie d’autrefois grâce aux sites historiques et aux biens culturels importants du pays. L'un d'entre eux est la ville de Tōkamachi dans la préfecture de Niigata, célèbre pour son trésor national, les « kaen-gata dokis » (poteries en forme de flammes). La ville développe également des activités pour promouvoir dans le monde la beauté de la nature de Satoyama et son mode de vie. Nous avons demandé à chacun des responsables quel genre d'expérience était-il possible d’y faire.

M. Satoshi Abe

Chef d’études et conservateur à la section du patrimoine archéologique, Division des biens culturels, Département de la culture et des sports et Conseil pédagogique de la ville de Tōkamachi
Responsable du Projet « Living History », programme d’expérience de la culture Jōmon et de ses œuvres d’art

M. Tsuyoshi Takahashi

Responsable de la section de planification des festivals artistiques, Division des échanges touristiques, Département de l’industrie touristique de la ville de Tōkamachi
Responsable du « Feu d’artifice sur neiges d’Echigo-Tsumari / Gift for Frozen Village » et autres

La vie des hommes de la période Jōmon qui nous attire au fur et à mesure de sa découverte

Les « Programmes d’expérience de la culture Jōmon et de ses œuvres d’art, qui démarreront en juin 2020, semblent très intéressants. Pouvez-vous nous les expliquer plus en détail ?

Abe:

En bref, il s'agit d'un programme de visites où vous devenez une personne de la période Jōmon et ressentez la culture de cette époque. Pendant 13 000 ans, le peuple de Jōmon n'est pas passé à la culture agricole et a vécu de manière cyclique en relation étroite avec la nature. Il est resté étranger au pouvoir et aux conflits. Il s'agit d'une culture extrêmement rare, presque sans équivalent dans le monde. On peut dire que les racines des valeurs japonaises se sont formées au cours de cette période Jōmon.

Afin de ressentir les valeurs et la vie de telles personnes, la visite nécessite de passer une journée à porter des vêtements de l’époque Jōmon. Nous avons reproduit les magnifiques costumes de cérémonie, ils sont uniques au monde. Tout le monde sera surpris. Il y aura également les expériences de collecte en montagne et de tir à l’arc. Au moment où vous atteindrez la cible, vous comprendrez sûrement les sentiments des gens de Jōmon. Puis, tout en écoutant les explications du conservateur, vous pourrez visiter le nouveau musée de la ville de Tōkamachi. Nous avons prévu un créneau spécial uniquement pour les participants afin de pouvoir visister les expositions sans contrainte.

Enfin, vous pourrez profiter d'un dîner typique de l’époque Jōmon au « restaurant Jōmon », établi dans les ruines de Sasayama où ont été exhumées les poteries en forme de flammes (trésor national). Nous avons réuni des données sur les ingrédients de cette époque-là et sommes arrivés à une méthode de préparation fidèle de la plus haute qualité. C’est très bon, vous verrez. L’atmosphère d'une maison de style Jōmon est aussi remarquable. Après le dîner, vous pourrez regagner l’hôtel et vous reposer.

Nous pouvons également manger des plats cuisinés avec de la céramique, n’est-ce pas ? Les poteries en forme de flammes vont nous paraître plus familières.

Abe:

La céramique était bien utilisée pour la cuisine car nous avons découvert de la croûte de riz qui avait débordé et était resté accrochée aux poteries. L'analyse a révélé que beaucoup de saumon était mangé dans cette région. De plus, les habitants de Jōmon vivaient grâce aux dons de la nature, comme les plantes comestibles de montagne et les fruits. Il ne subsiste aucune trace de conflit car tout le monde vivait dans le même environnement naturel et dans la même situation. Même sans nourriture, l’idée ne leur est pas venu d’attaquer ou de voler les autres.

Les poteries en forme de flammes expriment également les caractéristiques de la région et de l’époque. Elles ont été fabriquées pendant 500 ans entre 5300 et 4800 ans avant notre ère, et ont des formes et des motifs uniques, trouvables nulle part ailleurs. Cette région est l'une des zones de neige abondante du monde, avec de 2 à 4 mètres de neiges en hiver. C’est justement à partir de la période de fabrication des poteries en forme de flammes qu’il a commencé à tomber de telles quantités de neige. Les échanges avec les autres régions étant ainsi interrompus, une culture unique et des liens locaux se sont développés. Cette céramique en est le symbole. 928 objets ont été trouvés et classés comme trésors nationaux, mais les poteries en formes de flammes, portant le numéro 1 de sélection, sont d’une beauté exceptionnelle. Observez-les de près. La culture Jōmon a un charme qui ne peut pas être totalement expliqué. Pendant la visite, je fournirai le plus d’explications possibles. N’hésitez pas à nous rejoindre. Nous attendons votre venue.

La beauté de la nature de Satoyama, qui subsiste encore aujourd’hui, vient réchauffer le cœur des gens

Il n’y a pas que le projet « Living History ». La ville de Tōkamachi mène également des activités de promotion de l’attractivité de Satoyama tout au long de l'année, n’est-ce pas ?

TAKAHASHI:

Oui. Comme M. Abe l’a mentionné, la vie dans cette région est marquée par un environnement à fortes chutes de neige, mais cette neige nous apporte de nombreux avantages. Un magnifique paysage tout au long des quatre saisons qui passe de champs enneigés complètement blancs à une verdure fraîche et des feuilles d'automne éclatantes qui colorent les montagnes. Un délicieux riz et des sakés fabriqués à partir de l’eau de fonte des neiges, riche en minéraux. Le goût des plantes comestibles de montagne, qui ont survécu sous la neige, est également exceptionnel. Enfin, la sagesse et la culture culinaire des personnes qui ont habité et se sont entraidées dans cette région ont laissé une histoire vivante.

Afin de profiter de cette beauté de la nature de Satoyama en même temps que de ses œuvres d'art, nous organisons tous les trois ans la triennale d’Echigo-Tsumari, le plus grand festival international d'art contemporain au monde. À l’exception de cette période d’organisation, des visites et des événements ont lieu chaque année et chaque saison. Echigo-Tsumari a des particularités en fonction des saisons telles que les plantes sauvages et la plantation de riz au printemps, les festivals d'été et les jeux d'eau en été, la récolte et la cuisine en automne, et les sports de neige et les paysages en hiver. En ajoutant une direction artistique à ces atouts, l’attractivité de la région se renforce et crée beaucoup d'excitation et d'émotion.

Les guides touristiques sont principalement des pères et des mères qui vivent dans la région depuis des générations. En parcourant le Satoyama, vous pouvez ressentir les caractéristiques de chaque village et leur vie comme autrefois, notamment par le fonctionnement des rizières en terrasses, la beauté des terrasses alluviales et le paysage des radis en train de sécher sous le toit des maisons. Lors des événements, il y a aussi des villages où les mères locales offrent « en hospitalité » des légumes fraîchement cueillis et des plats faits maison, créant des échanges chaleureux avec les visiteurs.

En particulier, le « Feu d’artifice sur neiges d’Echigo-Tsumari / Gift for Frozen Village » en hiver a reçu des éloges du Japon et de l'étranger et fait partie des programmes de la Japan Cultural Expo. Le rôle principal est attribué à un vaste champ enneigé. Le décor avec des feux d'artifice sanshakudama tirés au-dessus d’un pan de fleurs d'environ 30 000 lumières, qui colorent partout la neige, est digne d’un monde fantastique. Nous prévoyons d’en organiser un aussi en 2021. N’hésitez pas à y participer, vous ne serez pas déçus.

Je suis excité rien qu’à l’idée de l’imaginer. J'espère que des gens du monde entier viendront aussi au « Programme d’expérience de la culture Jōmon ».

TAKAHASHI:

Bien entendu. Le lien qui unit les habitants, confrontés à la sévérité d’une nature imposante et de ses « neiges abondantes », n'a pas changé depuis la période de Jōmon. J'espère que vous ferez l'expérience de la culture dont le Japon doit être fier et de la chaleur du peuple japonais, tout découvrant une vie en symbiose avec la nature, à travers des contacts avec les gens et la vie menée dans la région.

Text:
Reiko Kado
Photo:
Shigeki Watanabe,Osamu Nakamura,TOKAMACHI CITY MUSEUM
Fermer
Menu
Recherche
Fr