Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Si vous poursuivez votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur notre site. Veuillez consulter politique de confidentialité en savoir plus.

Une beauté qui regarde en arrière, XVIIe siècle, Collection Hishikawa Moronobu du Musée national de Tokyo
Une beauté qui regarde en arrière, XVIIe siècle, Collection Hishikawa Moronobu du Musée national de Tokyo
Programme Programme
Trésors artistiques et culturels

KIMONO : Façonner les identités

Titre KIMONO : Façonner les identités
Lieu Musée national de Tokyo
Période Du 30 juin au 23 aout 2020
* Les dates d'exposition sont susceptibles d'être modifiées en raison des circonstances futures.
URL https://www.tnm.jp/?lang=en

Précis

Le kimono est l'un des symboles les plus emblématiques du Japon, dont les couleurs et les motifs illustrent la sensibilité culturelle et l'esthétique japonaises. Le prédécesseur du kimono actuel est un vêtement appelé kosode (littéralement, « emmanchures étroites »). Le kosode est apparu pour la première fois comme un vêtement pour l'extérieur dans le Japon médiéval pendant l'époque de Muromachi (1392-1573). Il était orné de somptueux motifs teints, brodés, dorés ou argentés. Le kimono continue d'évoluer de diverses manières, illustrant l'univers de beauté unique du Japon.
Cette exposition retrace l'évolution du kimono depuis sa création, il y a environ huit cents ans, jusqu'à son rôle actuel de symbole de la culture japonaise, avec une influence croissante sur la scène de la mode contemporaine. Elle présente plus de 200 pièces, dont des kimonos portés par des personnages historiques comme Oda Nobunaga (1534-1582), Toyotomi Hideyoshi (1561-1598), Tokugawa Ieyasu (1543-1616) ou Tenshoin (1836-1883), ainsi qu'un kosode dessiné par l'artiste Ogata Korin (1658-1716) en personne, ou des trésors nationaux représentant des kimonos, ainsi que des kimonos conçus par des artistes modernes. L'exposition promet d'être une occasion unique d'examiner le passé, le présent et l'avenir de ce vêtement japonais incontournable.
L'exposition présentera également des initiatives de collaboration avec des musées étrangers. Les paravents tagasode (« À qui sont ces manches ? »), conservés au Metropolitan Museum of Art de New York, seront exposés pour la première fois au Japon, aux côtés de chefs-d'œuvre du Musée des Beaux-Arts de Boston. Les conservateurs du Victoria and Albert Museum du Royaume-Uni seront invités à un symposium international qui se tiendra dans le cadre de cette exposition. En outre, l'exposition Kimono : Kyoto to Catwalk (Kimono : de Kyoto au défilé) se tiendra en même temps, permettant aux visiteurs de profiter pleinement de tout ce qui touche au kimono.

Fermer
Menu
Recherche
Fr